Santorin – une semaine de rêve

L’île de Santorin m’a toujours fait rêver ! Sa beauté, ses maisons blanches et bleues, ses bougainvilliers… Si vous êtes en train de préparer vos vacances d’été : c’est la destination idéale !

L’île est relativement petite et, honnêtement, elle est relativement vite visitée. D’ailleurs, une grande majorité des touristes ne restent pas longtemps sur l’île, mais font des sauts de puce d’île en île, et restent 2 à 3 jours sur chaque île ! Si vous voulez juste visiter, 3 jours sont suffisants. Si vous voulez vous reposer, faites-vous plaisir, c’est un cadre de rêve !

Santorin - une semaine de rêve

Mon séjour s’est déroulé début octobre. Hum, pas une bonne idée pour prendre le soleil. Pourquoi ? En fait, toute la partie touristique se trouve à l’ouest de l’île, côté couché du soleil, côté intérieur du croissant, côté volcan, côté caldera (donc haute altitude et vent). Vous avez compris, il faisait plutôt frisquet ! Donc je ne vais pas pouvoir vous recommander ni plages, ni croisière, ni randonnée sur le volcan. 🙁 Mais cela ne m’a pas empêché de passer une semaine inoubliable !

Les incontournables

Coucher de soleil

Santorin - une semaine de rêve

Un must ! Une obligation ! Vous ne pouvez pas ne pas profiter d’un merveilleux coucher de soleil. Armez-vous d’un verre de vin (#rosé), et installez-vous, les doigts de pieds en éventail, et juste profitez !

Santorin - une semaine de rêve

Skaros Rock

Va vous falloir de bonnes baskets pour aller là-haut ! Enfin, d’abord faut bien descendre, et ensuite faut bien monter ! La vue est imprenable sur toute la caldera (côte de roche volcanique), sur le volcan, et sur la mer.

Santorin - une semaine de rêve

Si vous explorez tous les petits chemins, vous pourrez descendre vers la mer, face au volcan, et vous retrouver face à la petite église Theoskepasti, perdue au milieu de la roche (vous pouvez la distinguer sur la photo du dessus). Photographes, faites-vous plaisir, l’endroit est idyllique.

Santorin - une semaine de rêve

Oia

Pour mettre les choses en ordre tout de suite, ça se prononce “iia”, histoire de vous faire comprendre par les locaux (#çasentlevécu).

La route Fira – Oia est très connue des marcheurs, et c’est d’ailleurs un must si vous aimez randonner. Le trajet dure environ 2 h en bord de caldera. Faites bien attention car le terrain peut parfois être difficile, des montées, des descentes, parfois dans du gravier très glissant. Mais la vue ! Elle est époustouflante.

Santorin - une semaine de rêve

Pour la petite histoire, le jour où je suis allée à Oia, il y avait deux grands événements. Le premier était le Santorini Experience où des athlètes du monde entier viennent pour courir le long de cette fameuse route de Oia à Fira et retour. Selon la partie du trajet, je devais carrément me mettre sur le côté pour les laisser passer.

Santorin - une semaine de rêve

A Oia se déroulait un événement Red Bull qui mettait le Parkour à l’honneur (#yamakasi). Il y avait tellement de monde et la partie de la ville où le concours se déroulait était tellement escarpé et bondé, que j’ai à peine vu les sauts et les figures. Dommage, mais sympa. J’ai ensuite retrouvé des adeptes de Parkour dans quasiment toutes les villes de l’île.

Santorin - une semaine de rêve

La ville d’Oia est la plus belle de l’île, tout ce que Santorin représentait dans mon imagination : maisons d’un blanc immaculé, aux toits arrondis, les unes sur les autres, avec de minuscules passages pour aller d’une ruelle à l’autre, des bougainvilliers resplendissants, la vue imprenable sur la baie et sur la mer. Profiter du coucher de soleil sur une terrasse est un must. Oia est THE PLACE TO BE pour les couchers de soleil.

Même l’arrière ville, moins touristique, a ses petits chemins tout aussi beaux et romantiques.

Santorin - une semaine de rêve

Fira

Santorin - une semaine de rêve

C’est la ville principale de Santorin. Et il y a beaucoup de touristes. Il y a pas mal de petits trucs à visiter dans cette ville, comme les trois cloches de Fira qui est l’église principale de la ville. Ensuite, vous pouvez descendre au port, à pied ou en téléphérique.

Santorin - une semaine de rêve

S’il vous plaît je vous en supplie, n’utilisez pas les ânes ! Les pauvres bêtes doivent monter et descendre des centaines de marches tout au long de la journée sous le poids des touristes, sous un soleil de plomb juste pour l’amusement des visiteurs? Ça me révolte.

Santorin - une semaine de rêve

Excavations de Akrotiri

C’est un site archéologique super bien protégé et préservé, des recherches sont encore en cours. Le site est vraiment bien aménagé. L’entrée coûte 14 €. L’attraction est intéressante mais si l’archéologie ne vous botte pas, évitez les 20 minutes de trajet, et le prix de l’entrée, allez à la plage. D’ailleurs, il y a une plage de sable rouge à proximité.

Santorin - une semaine de rêve

Le site est directement accessible en bus depuis Fira. D’ailleurs sur le chemin, vous pourrez voir plein de vignes – Santorin est connu pour son vin. Cependant, découverte amusante pour moi, les vignes ne sont pas vraiment “entretenues” comme par chez nous, les pieds gisants littéralement au sol.

Pyrgos

Santorin - une semaine de rêve

Joli petit village au centre de Santorin. Beaucoup de touristes mais le village en lui même est resté traditionnel.

Santorin - une semaine de rêve

L’endroit était vraiment mignon, avec de jolis bars et restaurants dans les recoins. Plein de petites ruelles, de petites échoppes où acheter des souvenirs, quelques petites rencontres avec mes amis à 4 pattes pour lesquels je craque complètement.

Santorin - une semaine de rêve

Ou manger vegan ?

Alors leur plat traditionnel est le Fava : purée de pois, façon hummus, à tartiner sur du pain ou à manger comme ça, à la cuillère (#vegan). Vous pouvez aussi demander un peu partout des gyros végétariens.

Avocado Restaurant – Imerovigli

J’y suis allée manger trois fois ! J’ai été plus que satisfaite ! Le restaurant est bien situé, mais malheureusement, il donne sur un parking.

L’accueil est vraiment au top avec des serveurs aux petits soins ! Ils chouchoutent leur clientèle un truc de fou : à chaque fois, j’avais droit à un raki et des toasts avec une sauce à la tomate séchée comme apéro, et une fois, j’ai eu un ouzo comme digestif ! Un soir, je n’avais pas réservé, il ne leur restait une place qu’en terrasse. Et à cette époque de l’année (octobre je le rappelle), il faisait froid. La serveuse m’a dégoté 2 couvertures, et me frictionnait à chaque passage quand elle avait les mains vides. Trop chou !

Et les plats, mais je peux m’en relever la nuit ! Leur risotto aux champignons ? Oh. My. God. Leur falafel burger ? OH. MY. GOD ! Étrange qu’ils aient appelé leur restaurant Avocado alors qu’il n’y a qu’un plat contenant de l’avocat…

Santorin - une semaine de rêve

Candouni – Oia

Coin de paradis, ni plus ni moins. La terrasse est un havre de paix,

Le serveur est un bijou, il parle anglais et français (avec un petit accent québécois, il explique les plats, les vins, la musique s’il faut, il est avenant et propose de prendre les photos, m’appelant “ma belle”. Quand j’étais là, il a même su se faire comprendre de deux femmes asiatiques hyper enthousiastes. Et si elles ne comprenaient pas, il leur montrait ! Adorable !

J’ai composé mon repas de plusieurs apéritifs / tapas, tous meilleurs les uns que les autres. Les courgettes frites étaient à tomber par terre !

Santorin - une semaine de rêve

 

Va vraiment falloir que j’y retourne ! Et vous ? Vous y allez quand ??

3+

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :