Méditation pour débutant

Méditation pour débutants

Pour l’article d’aujourd’hui, je vais vous parler un peu de Self-care, et plus particulièrement de méditation.  J’en profiterai pour vous donner quelques trucs de débutant qui m’ont aidé à m’y mettre, en espérant que cela vous aide aussi.

Méditation pour débutant

Et oui, je me suis toujours vaguement intéressée à la méditation, sauf qu’entre la théorie et la pratique, c’était le Grand Canyon ! J’avais installé plein d’applications, créé un tableau sur Pinterest où j’avais accumulé pas mal d’épingles, mais je ne prenais jamais le temps de m’y mettre (#procrastinatrice).

Révélation

Et puis un jour, dans mon ancien boulot, je me suis engueulée avec mes deux cheffes. Franchement, c’était digne de la cours de récréation. Et je savais pertinemment que j’allais ruminer ça toute la soirée. Sauf que ce jour là, je n’étais vraiment pas disposée à ce que ma soirée soit gâchée, et surtout pas par ces deux-là (#boulets).

Je me suis souvenue que j’avais sur mon téléphone une application de méditation guidée. Je n’avais rien à y perdre, j’avais besoin de me calmer et puis c’était le moment parfait pour découvrir. J’ai choisis une piste nommée « Arriving home » qui sert à faire la coupure entre le travail et la maison.

Un peu plus tard dans la soirée, je lève la tête du guidon et de toutes les tâches que j’étais en train d’accomplir, et je me dis: « Mais attends, pourquoi j’étais fâchée déjà? » Alors je réfléchis, et je me souviens. Et je constate que depuis les 7 minutes de méditation, je n’y avais pas pensé une seule seconde !

Types de méditation pour commencer

Toutes les sortes de méditation ne conviennent pas à tout le monde, et selon votre niveau en méditation, vous préférerez une sorte plutôt qu’une autre.

Méditation pour débutant

Voici les types de méditation les plus simples pour commencer.

Respiration

Ce que j’aime avec cette méditation, c’est qu’elle nous permet de nous concentrer sur notre propre respiration. Celle-ci est devenue tellement naturelle que nous n’y faisons plus attention. Et comme pour tout, nous pouvons prendre de mauvaises habitudes et ne pas respirer correctement.

Je me souviens que lors d’une séance de physiothérapie, ma thérapeute m’a fait remarqué que ma respiration était courte. Et effectivement, je prenais de petites inspirations, comme si j’étais complètement crispée de l’intérieur. Cette méditation m’aide à réapprendre à respirer de manière plus « normale » et de prendre de plus grandes inspirations.

Lors d’une méditation d’une minute, vous pouvez par exemple, inspirer pendant 5 secondes, tenir votre respiration pendant 5 secondes, expirer pendant 5 secondes, et maintenir pendant 5 secondes. Et recommencer.

Cette méditation calme et apaise l’esprit. Se concentrer sur quelque chose de précis (ici la respiration) permet à l’esprit de ne pas se perdre dans ses pensées trop facilement.

Guidée

C’est ma préférée. Parce qu’en fait, on peut la faire n’importe quand, n’importe où et en faisant n’importe quoi (#oupresque).

Méditation pour débutant

Il s’agit ici de suivre des instructions et écouter un « guide » vous dire ce que vous devez faire, sur quoi vous devez vous concentrer, faire attention à vos sens, etc. Les méditations peuvent être axées sur certains thèmes (gestion du stress ou des émotions) ou encore sur des activités que vous êtes en train de faire (marcher, à la pause, avant de vous coucher, etc.).

Ici aussi, se concentrer sur la voix empêche notre cerveau de vaquer à ses occupations et de se retrouver à penser à notre liste de courses.

Pleine conscience (Mindfulness)

Cette méditation est, je trouve, un niveau de difficulté au dessus. En effet, le principe est de vivre dans le moment présent : de concentrer son attention sur ce qui se passe en nous et autour de nous, ce que l’on entend, ce que l’on voit, ce que l’on sent. Elle peut être difficile au début lorsqu’on se fait facilement détourner de la méditation par notre To Do list. Mais je conseille de s’y essayer une fois de temps en temps pour s’exercer.

Bénéfices

Si vous vous attendez à de la satisfaction immédiate, j’ai bien peur qu’il vous faille revoir vos attentes. Vous n’obtiendrez pas de résultats surtout si vous faites tout pour y arriver. Quand j’ai fais cette méditation (histoire plus haut), clairement, je ne m’attendais pas à ces résultats.

Mais si vous êtes assidu(e), voici quelques uns des bénéfices que vous pourrez en retirer à long terme :

  • réduit le niveau d’hormones de stress
  • abaisse la tension artérielle
  • augmente la productivité
  • améliore le cerveau
  • approfondit la compassion

Trucs pour débutants

Créer un espace calme chez vous – l’endroit que vous aurez créer vous aidera à apaiser votre esprit et facilitera la concentration. Quand vous prendrez de l’assurance, vous pourrez méditer partout.

Méditation pour débutant

Commencer petit : 5 minutes par jour par exemple, mais faites-en un engagement ! Faites-en une habitude ! Cela conditionnera votre cerveau et vous aidera à ralentir plus rapidement (#oxymore). Préférez un moment où votre esprit n’est pas encombré par les tracas, comme à votre réveil ou bien au coucher. Après un mois, faites le point et un état des lieux : Comment vous vous sentez ? Plus serein(e) ? Etes vous prêt à passer à 6 minutes par jour ? 7 ? 8 ? 10 ?

La posture n’a pas vraiment d’importance. Si vous faites de la méditation guidée, vous pouvez la faire n’importe quand, en marchant, en vous douchant, en passant l’aspirateur, etc. Cependant, si vous êtes assis, veillez à ne pas être totalement avachi(e) et de rester bien droit, dos, cou, tête.

La méditation ne doit pas être une obligation de plus, mais plutôt du temps que vous prenez pour vous, du Self-care, et il doit être un réel engagement avec vous-même.

Essayez de garder votre esprit tranquille durant la méditation et de vous concentrer sur une chose : par exemple votre respiration, ou bien la flamme d’une bougie. L’esprit n’arrive pas toujours à se concentrer trop longtemps et il arrive qu’on pense à notre liste de courses ou à toutes les choses qu’on doit faire. C’est tout à fait normal. L’important est de s’en rendre compte, de l’accepter, et de ramener sa concentration à sa respiration ou à la flamme de la bougie.

 

Et vous ? Est-ce que vous méditez ? Quel type de méditation utilisez-vous ?

6 commentaires

  • Je vais essayer 🙂

  • j’essaie depuis longtemps mais c’est la régularité le plus difficile
    je me suis lancée un défi pendant 21 jours je fait 10mn de méditation guidée avec les appli gratuites çà tombe bien j’en connais 3 et ils en offrent 7
    comme çà s’il y en a une qui me plait je m’abonnerai pour continuer
    je préfère donc la méditation guidée, car la respiration seule je ne tiens pas bien longtemps par contre je la fais plus facilement
    petite astuce
    comme c’est pas un réflexe j’ai mis une alarme sur mon portable qui me rappelle toute la journée comme çà dès que j’ai 10mn je la fais !
    et je vois qu’au bout de 2 semaines j’ai envie de la faire sans me mettre l’alarme !
    bonne soirée et merci
    muriel
    https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/

    • Merci pour ton commentaire Muriel !
      Tu as raison, la régularité est un élément clé !
      J’ai installé une petite table avec un petit pouf dans ma chambre et je passe devant tout le temps. Ce qui m’incite plus facilement à m’y mettre !
      Bonne continuation !
      Lay_T

  • […] une roue de secours pour toutes ces émotions que nous devons gérer. Je l’ai trouvé dans la méditation qui agit comme une sorte de toilette émotionelle. Je me lave de toutes ces émotions, qui ne sont […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :