Les personnes hypersensibles

Coucou tout le monde ! J’ai découvert récemment que j’étais une personne hypersensible, comme à peu près 15 à 20 % de la population. Faut-il encore savoir ce que c’est. Dans cet article, je vous parle de ce que c’est et de ce que ça veut dire au quotidien. Peut-être l’êtes vous aussi…

Les personnes hypersensibles

En faisant des recherches sur le minimalisme, je suis tombée sur un article qui expliquait pourquoi les personnes hypersensibles (PHS) avait besoin du minimalisme. Ma curiosité l’emportant, j’ai recherché ce que c’était. Et ce fut la révélation. C’est comme si je lisais ma propre définition, mon propre mode d’emploi ! Ces recherches m’ont appris énormément sur moi-même, j’ai compris beaucoup de choses, j’ai beaucoup avancé dans la connaissance de moi-même.

Pouvoir mettre un mot dessus est quelque chose de très important car nous pouvons nous identifier, comprendre, réaliser que nous ne sommes pas les seul(e)s et que d’autres personnes ressentent et vivent les mêmes choses ! Cela nous permet aussi de mieux accepter ces aspects de nous-même, et de mieux nous accepter tout court.

Et mieux nous nous connaissons, mieux nous sommes armé(e)s pour adopter les changements que nous voulons appliquer à notre vie. Nous pouvons ainsi travailler avec nous-même, et non contre nous-même. Nous sommes moins en conflit avec nous-même. Et nous pouvons être plus calme et plus heureux.

Mais qu’est-ce donc ?

L’hypersensibilité est un trait de caractère qui définit une sensibilité exacerbée. Tout d’abord par tous ces stimuli sensoriels qui nous entourent et nous submergent : la musique ou la lumière trop forte, l’odeur trop intense, trop de monde, trop de bruit, un environnement chaotique ou excessivement stimulant.

C’est pour cela qu’après une journée chargée, en travail, en séances et en émotions, vous avez besoin d’un moment de repos, de silence, de préférence seul(e) dans un endroit calme, pour exclure le reste du monde et recharger vos batteries.

Côté émotions, c’est la même choses. Chaque émotion est décuplée et nos réactions peuvent sembler imprévisibles et irrationnelles.

Quant aux émotions des autres, vous êtes une éponge. Vous ressentez très facilement les émotions et les humeurs des autres et les ressentez comme si elles étaient les vôtres. Votre empathie est la raison pour laquelle les environnements animés sont épuisants, et aussi l’explication que la violence de manière générale vous dérange profondément : à la télé, dans les films, aux infos. C’est difficile pour les personnes hypersensibles d’enlever ces images de leur esprit, et ils peuvent encore être déstabilisés des semaines plus tard.

Les personnes hypersensibles

Vous avez aussi tendance à tout soigneusement planifier, parfois même à l’extrème, pour éviter de vous retrouver dans des situations stressantes. Vous n’aimez pas le multitâche car cela vous stresse : trop de choses à faire dans un temps restreint vous épuise et vous submerge.

Le changement est particulièrement difficile et bouleversant, surtout quand nous nous sommes si bien préparés à tout planifier. Nous avons besoin d’une routine pour nous sentir stables et les pieds sur terre. Et nous avons besoin de plus de temps pour nous adapter au changement.

Un résultat direct de cela est que dès que quelque chose non planifié arrive, nous avons tendance à tout analyser, à rejouer les scènes et les conversations dans nos exprits, de passer par tous les différents scénarios qui auraient pu arriver. Nous nous perdons facilement dans nos pensées et avons une vie intérieure complexe et débordante. Mais cela fait de nous des personnes très créatives, avec une imagination profonde.

Cela ne s’arrête jamais dans notre cerveau, ça gamberge à plein régime ! Nous pensons toujours à mille et une choses en même temps. C’est épuisant !

Nous sommes aussi de nature très observatrice. Nous remarquons des choses et des éléments dans notre entourage que les autres ratent. Ces éléments nous permettent d’être plus intuitifs et de comprendre parfois les choses plus facilement ou plus rapidement que les autres.

Les personnes hypersensibles

Qu’est-ce que ce n’est pas ?

Ce n’est pas une mauvaise chose. Ce n’est pas un défaut, ni une maladie, ni une “anormalité“.

Les gens qui ne nous comprennent pas, nous caractérisent de “trop sensible”, “trop émotive”, “timide”, “pleure pour un rien”, “s’inquiète pour un rien”, “réfléchit trop”, etc. On nous dit que nous avons besoin de “nous endurcir”, “nous secouer”.

Nous ne sommes pas faibles, ni particulièrement introvertis ou timides, nous n’avons pas de troubles physiques ou mentaux, et ne sommes pas restreints dans nos perspectives professionnelles. Nous ne sommes pas des personnes très bien comprises par notre entourage et par le reste du monde.

Mais c’est simplement comme cela que nous sommes. Il faut le savoir, savoir se connaitre et savoir “fonctionner avec”.

Les personnes hypersensibles

Comment gérer le quotidien ?

Je commence juste à découvrir cet aspect de moi, mais j’ai aussi découvert que certaines choses qui sont importantes pour moi, m’aidaient déjà à la gérer, avant même de la comprendre.

Méditation

Vous savez comme je considère le Self-Care comme important. Toutes ces activités qui nous font du bien et qui nous permettent de prendre soin de nous. Tous ces moments où nous ralentissons, où nous faisons le vide. C’est la solution à *presque* tous les maux.

Il faut une roue de secours pour toutes ces émotions que nous devons gérer. Je l’ai trouvé dans la méditation qui agit comme une sorte de toilette émotionelle. Je me lave de toutes ces émotions, qui ne sont pas les miennes, qui sont passées, qui sont exacerbées, et je reviens à un état plus calme et posé.

Minimalisme

Je pensais que le désordre me dérangeait car j’y ai grandit et que je ne voulais pas devenir comme cela ! Mais en fait je crois que la raison est tout autre. Je suis comme une pile électrique : le chaos et le désordre sont trop d’informations sensorielles et je ne sais plus où donner de la tête.

C’est exactement pour cette raison que les hypersensibles ont besoin du minimalisme : Trop de choses à voir, trop de choses à penser. C’est difficile de se reposer dans un environnement où il y a trop de stimuli.

Le but est de créer intentionnellement un “chez soi” qui est notre refuge, notre cocon, notre sanctuaire. Un endroit pour recharger nos piles, remplir notre tasse, et nous reposer.

Les personnes hypersensibles

Cela vous parle-t-il ? Êtes-vous, ou connaissez-vous des hypersensibles ?

Prenez soin de vous ! <3

Lay_T

3+

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :