Mood tracker dans votre Bullet Journal

Aujourd’hui, je vais vous parler un peu de Bullet Journal et plus particulièrement du Mood Tracker.

Je sais que je me répète (#radote), mais il est super important de prendre soin de soi et de s’octroyer régulièrement des moments de Self-care. Malheureusement, il arrive trop souvent que cette tâche se retrouve tout en bas de la liste de choses à faire, voire qu’elle n’y figure pas du tout.

Si vous avez décidé que le Self-Care soit une priorité, un outil intéressant pour vous peut être de faire le suivi de votre humeur et de vos émotions.

Mood tracker dans votre Bullet Journal

Pourquoi ?

Quand on a le nez dans le guidon  et qu’on n’arrive pas à relever la tête, cela peut nous aider à y voir plus clair, et peut-être aussi nous montrer qu’il faut faire certains changements (#slowdown).

Dans les cas particuliers où on lutte contre la dépression ou bien lorsque l’on a subit un traumatisme, cela peut nous aider à gérer notre quotidien, et repérer si l’on est au creux de la vague et si vous avez des schémas qui se répètent.

Certaines personnes traversent aussi des périodes de grosses remises en question et cela aide à voir où on en est et répérer l’évolution du travail sur soi.

Bon, c’est clair que si vous nagez en plein bonheur, que vous ne travaillez pas, et que votre vie se résume à une maison remplie de chats, alors passez votre chemin ! Hum…Continuons…

Fréquence

Dans votre Bullet Journal, le Mood Tracker vous aidera pour ce suivi. Vous pouvez le faire mensuellement ou annuellement.

De mon côté je préfère mensuellement car je peux en profiter pour dessiner un peu et le faire dans le thème du mois.

Mood tracker dans votre Bullet Journal

Source

Mais vous pouvez aussi le faire annuellement. Vous aurez ainsi une vue d’ensemble sur toute l’année.

Mood tracker dans votre Bullet Journal

Source

Mood tracker dans votre Bullet Journal

Source

Légende

Sur les deux exemples ci-dessus, vous pourrez voir qu’il y a plusieurs manières d’identifier les humeurs / émotions :

  • Vous pouvez utiliser un dégradé entre très bonne et très mauvaise humeur.
  • Vous pouvez identifier des humeurs particulières : joie, tristesse, colère, dégoût, peur (par exemple à la manière du film Inside Out).

Je vous prépare une petite sélection des plus beaux Mood tracker que j’ai trouvé, et ceux que j’utilise. Ne vous éloignez pas trop !

 

Et vous ? Faites-vous le suivi de votre humeur et vos émotions ? Utilisez-vous un Mood tracker dans votre Bullet Journal ?

7 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :